Plus de 4000 heures pour reproduire Europa-Park dans un jeu vidéo !

Originaire de Colmar, Tony, 30 ans, a l’habitude de se rendre à Europa-Park depuis tout petit avec sa famille et ses amis. Le parc représente pour lui de merveilleux souvenirs qu’il reproduit grâce à Planet Coaster, un jeu vidéo de simulation et de gestion de parc à thème. Nous avons pris notre billet pour visiter son Europa-Park !

Depuis l’âge de 3 ans, Tony a pour habitude de s’éclater à Europa-Park près de 8 fois par an ! En tant que visiteur fidèle du parc, il attend avec impatience le lancement de la saison estivale pour passer de bons moments avec ses proches.

« Les sorties familiales m’ont donné envie de venir tout le temps à Europa-Park ! »

Eurosat a une place toute particulière dans le cœur de Tony !
Eurosat a une place toute particulière dans le cœur de Tony !

S’il y a une attraction chère au cœur de Tony, c’est bien Eurosat. Passionné par l’espace, impossible pour lui de passer une journée au parc sans y enchaîner au moins 6 tours. Bien qu’Eurosat soit désormais aux couleurs du Moulin Rouge et ait pris le nom d’Eurosat – CanCan Coaster en 2018, c’est l’attraction d’origine conçue par Franz Mack, fondateur du plus grand parc de loisirs d’Allemagne, qui figure dans son Europa-Park à lui ! Plus jeune, il se levait tous les matins à 6h pour regarder via les webcams du parc les acrobates hisser la bâche orange pour qu’Eurosat se transforme en citrouille géante pour la saison d’Halloween ! Il est aussi très attaché à Euro-Mir, également sur le thème de l’espace. Ces deux grand huit l’ont attiré dès l’enfance.

Depuis la sortie de Planet Coaster, en 2016, Tony y a consacré plus de 4000 heures dont de nombreuses nuits blanches ! Une passion tellement dévorante qui le pousse à jouer tous les soirs, souvent jusqu’à 5h30 du matin ! C’est sans surprise que le fan d’Eurosat a commencé par cette attraction et le quartier thématique français. Une première version lui a pris 2 mois. Il a ensuite profité du 1er confinement pour jouer jour et nuit et obtenir en un mois la version qui le rend aujourd’hui très fier. Par la suite, il a étendu son Europa-Park en fonction du plan du parc avec le quartier allemand, puis le parking des visiteurs suivi de l’entrée principale. Il s’attelle actuellement au grand huit aquatique Poseidon qui lui demande énormément de précisions en raison de la multiplicité des petits détails. Il a passé plus de 2 semaines à reproduire le cheval de Troie par exemple ! Tony a déjà de nombreux projets en tête et a en ligne de mire les quartiers anglais et suisses.

Pour reproduire le parc le plus fidèlement possible, Tony s’appuie sur plusieurs supports : des photos, ses souvenirs, des vidéos postées sur YouTube et pages Facebook tenues par des fans, des anciens plans, des forums allemands… Lorsque ses amis se rendent à Europa-Park, ils ne manquent pas de lui envoyer quelques photos pour l’aider dans son avancée. Il n’hésite pas à multiplier les sources pour affiner sa recherche. Son ambition est de rendre ses reproductions les plus réalistes possibles que ce soit à l’extérieur ou bien l’intérieur d’une attraction.

« J’ai vraiment reproduit le quartier français au détail près, les yeux m’en brûlaient presque ! »

Planet Coaster s’apparente beaucoup à RollerCoaster Tycoon, un autre jeu vidéo de construction de parc à thème auquel jouait Tony quand il était petit. Une passion qui ne date donc pas de hier ! Théoriquement, Planet Coaster n’est pas conçu pour recréer un tel parc et ne met à disposition qu’une série limitée d’objets. Tony les combine pour concevoir les éléments dont il a besoin. Le jeu ne propose, par exemple, pas de poignée de porte. Il fait alors preuve d’astuce et en fabrique une à partir d’un balai. Il crée lui-même les murs à partir d’images téléchargées. Comme dans un vrai parc de loisirs, Tony doit gérer son personnel ou encore définir des horaires d’ouverture. Il change même la thématisation de son parc pour Halloween et pour l’hiver. Nous vous l’avons dit : la précision est son maître-mot ! Le jour où Tony considéra son Europa-Park comme terminé, il rendra possible son téléchargement. De nombreux fans le lui demandent déjà !

Le partage de sa passion est une grande source de motivation pour Tony. Ses principaux moteurs sont revivre des souvenirs et ressentir le sentiment de satisfaction de montrer ses réalisations à son entourage qui le qualifie de « pointilleux » et le surnomme « Monsieur Europa-Park ». Plusieurs fans reproduisent Europa-Park comme Patrick, passionné de modélisme, ou encore de nombreux passionnés sur le jeu vidéo Minecraft. Tony est un des rares à le faire sur Planet Coaster de manière aussi pointilleuse et assidue. Il partage régulièrement l’avancée de ses réalisation sur sa page Facebook et sa chaîne Youtube. Lorsqu’il partage ses dernières avancées dans le groupe des Amis d’Europa-Park, les membres sont souvent confus et se demandent régulièrement s’il s’agit d’une photo ou non !

« Ce dont je suis le plus fier, c’est lorsqu’on me demande s’il s’agit d’une photo ! Je le fais avec le cœur ! »

Tony tente sans cesse de rendre son parc toujours plus proche de la réalité.
Tony tente sans cesse de rendre son parc toujours plus proche de la réalité.

Nous sommes très impatients de suivre les prochaines évolutions d’Europa-Park façon Tony ! Il devrait d’ailleurs prendre un malin plaisir à reproduire les nouveautés et surprises à venir que nous vous réservons ! 😉