Michael Mack répond à vos questions #2

Sur Facebook, vous avez adressé de nombreuses questions à Michael Mack, associé-gérant d’Europa-Park et Consul honoraire de France. Il a déjà répondu à une première partie d’entre elles sur ce blog. Et voici la partie 2 !

Question : Le prix d’entrée augmente presque tous les ans. Pourquoi ?

Michael Mack : Depuis nos débuts, il était très important pour notre famille de proposer chaque année une nouveauté d’importance afin que chaque visite soit encore plus belle. C’est pourquoi nous n’avons jamais hésité à faire des investissements importants, mais nous avons aussi dû ajuster nos prix aux nouveaux investissements que nous avons faits. Par ailleurs, l’ensemble des coûts de fonctionnement du parc tels que les matières premières, la masse salariale ou la sécurité augmente chaque année. Cependant, nous attachons une grande importance à ce que notre parc d’attractions reste dans le futur abordable pour les familles. Pour cette raison, nous essayons toujours de maintenir l’augmentation des prix d’entrée aussi faible que possible et nous sommes convaincus que nous avons toujours un très bon rapport qualité/prix.

Die Investitionssumme von Rulantica beläuft sich auf 180 Millionen Euro
La création de Rulantica a nécessité un investissement de 180 millions d’€uros.

 

Question : Les enfants jusqu’à 12 ans peuvent entrer gratuitement à Europa-Park le jour de leur anniversaire. Qu’en est-il des enfants nés hors saison ?

Michael Mack : Nous sommes toujours très heureux quand les enfants viennent fêter leur plus beau jour de l’année chez nous. Mais nous regrettons de ne pouvoir offrir cette opportunité à tous les enfants pour des raisons de calendrier. C’est pourquoi nous avons réfléchi à la meilleure façon de corriger cela et avons décidé, avec ma famille, d’étendre cette offre anniversaire à Rulantica. Notre nouveau parc aquatique sera ouvert toute l’année, et ainsi d’autres enfants pourront fêter leur anniversaire avec nous.

Question : Existe-t-il des visites guidés qui permettent de découvrir les coulisses d’Europa-Park ?

Michael Mack : Dans les attractions, c’est un peu compliqué, car nous devons veiller à la sécurité de tous et assurer un fonctionnement normal des attractions. Nous proposons tout de même une offre spécifique : « blue fire Megacoaster Megaspecial », qui permet en exclusivité aux visiteurs de jeter un œil sur des zones où ils n’ont normalement pas le droit d’aller. Cet événement reviendra l’an prochain. Du côté des hôtels se tient tous les ans en novembre la Soirée Cusine XXL. Nos visiteurs peuvent accéder aux cuisines des restaurants de nos hôtels Colosseo et Bell Rock et voir nos chefs et des chefs invités à l’œuvre devant les fourneaux. Une autre occasion d’accéder aux coulisses.

Questions : Y a-t-il des réflexions en cours pour prolonger l’EP Express ou une autre sorte de moyen de transport jusqu’à Rulantica, voire jusqu’à la gare de Ringsheim ?

Michael Mack : Pour les résidents de l’Hôtel Krønasår, il existe déjà une navette bus régulière desservant le Resort Rulantica et l’entrée d’Europa-Park réservée aux résidents de nos hôtels. Cette navette permettra aussi aux résidents de nos autres hôtels de se rendre à Rulantica. Par ailleurs, le renforcement de l’offre de transport public local est un axe majeur, nous aimerions notamment accueillir plus de visiteurs venant en train. De notre côté également, nous réfléchissons en interne à améliorer l’infrastructure. La mobilité autonome rentre par exemple aussi en considération. Mais pour le moment, nous en sommes uniquement au stade de la réflexion : avec les chantiers de Rulantica et de Pirates de Batavia, nous sommes déjà au maximum de nos capacités. On verra ensuite.

Question : Quel est votre meilleur souvenir de Pirates de Batavia ?

Michael Mack : Il y avait d’abord la possibilité de voir l’attraction se construire et grandir jour après jour. Puis les très nombreux essais de l’attraction avec ma famille, et surtout avec mon père. Mais le souvenir le plus fort, c’était l’inauguration où j’étais moi-même déguisé en pirate avec mon frère !

Thomas und Michael Mack bei der Eröffnung der „Piraten in Batavia“ 1987
Thomas et Michael Mack lors de l’inauguration de Pirates de Batavia en 1987

Question : À l’exception d’Europa-Park, bien sûr, quel est votre parc d’attractions préféré ?

Michael Mack : J’ai eu beaucoup de belles expériences dans d’autres parcs d’attractions qui m’ont beaucoup marquées. J’aime particulièrement me souvenir de mon séjour en Suède dans le parc Liseberg à Göteborg, où j’ai pu acquérir une belle expérience professionnelle. Ce qui est formidable dans notre industrie, c’est l’échange constant avec nos collègues. Nous ne vivons pas dans la compétition, mais dans l’estime mutuelle et essayons toujours d’apprendre les uns des autres.

Question : Comment voyez-vous l’avenir du secteur du divertissement ?

Michael Mack : Je suis convaincu que l’innovation est la clé du succès dans notre branche. Pour cette raison, nous développons constamment notre offre dans différentes directions. Dans le domaine de la digitalisation en particulier, les défis et les opportunités sont nombreux. Cela signifie reconnaître les tendances au bon moment et adapter l’offre en conséquence. Nous avons par exemple abordé très tôt le sujet de la réalité virtuelle !

Mit den VR-Angeboten wurde ein einmaliges Erlebnis für die Gäste geschaffen
Europa-Park est un précurseur dans l’utilisation de la réalité virtuelle sur un grand huit.

Question : J’ai 10 ans et plus tard, j’aimerais concevoir des attractions pour Europa-Park. Que dois-je étudier pour avoir plus tard la chance de travailler chez vous ?

Michael Mack : C’est formidable de voir que les enfants s’intéressent autant à Europa-Park et commencent à penser à leur avenir professionnel dès leur plus jeune âge ! Des études d’ingénieur, grâce à la variété de leurs branches, sont certainement un bon choix ! Mon père a étudié l’ingénierie mécanique, il avait donc les meilleures conditions pour ce travail. La bonne maitrise des langues, l’allemand évidemment ainsi que l’anglais, permettent aussi d’ouvrir de nombreuses portes.

Question : Pourquoi n’y a-t-il pas de quartier thématique belge ?

Michael Mack : Pour le moment, nous sommes entièrement concentrés sur les chantiers de Rulantica et de Pirates de Batavia. Nous verrons ensuite pour la construction d’un nouveau quartier. Aucun pays n’est pour le moment défini. Nous n’excluons évidemment pas la possibilité que la Belgique nous rejoigne un jour ou l’autre. Pour le moment, nous voulons garder toutes les possibilités ouvertes.

 

Nous espérons que Michael Mack a répondu à vos questions. Les questions que vous avez posées étaient très nombreuses, nous avons donc sélectionné les plus fréquentes et les plus originales.
N’hésitez pas à suivre Michael Mack sur Twitter pour découvrir des informations exclusives sur Europa-Park et Rulantica !

Nach oben
Nous utilisons des cookies pour mieux appréhender votre utilisation de notre site, pour en optimiser le contenu selon vos besoins et vous garantir la meilleure expérience de navigation. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez les conditions de notre déclaration de confidentialité. Plus d’infos