Faire de l’art avec une cuillère à soupe et une truelle.

De fascinantes sculptures de sable sont apparues il y a peu et remplacent les œuvres d’art représentant des scènes de Rulantica que les visiteurs ont été ravis de découvrir il y a plusieurs semaines. Maintenant, de nouveaux géants ont été créés à partir de ce matériau spécial pour correspondre à la saison d’Halloween. Nous avons rencontré une artiste et l’avons observé donner vie à ces nouvelles œuvres d’art.

Même les plus petits détails sont visibles, rien n’est laissé au hasard !

« Le plus gros défi, c’est que le sable peut se briser. Il faut travailler avec la plus grande concentration tout le temps. Même une toute petite pierre dans le sable peut détruire toute la structure. »

On remarque que la frustration et la fascination sont toutes deux présentes. Christa et ses deux collègues Joseph et Ingo de l’Atelier Bogatu consacrent environ cinq jours à une sculpture jusqu’à ce qu’elle soit terminée et c’est un véritable test pour les nerfs. «Chaque soir, je me demande si tout est encore là quand je reviendrai le lendemain.»

En ce qui concerne les matériaux, le principal matériau est le sable : le même que vous retrouvez dans un bac à sable ! La particularité est la façon dont il est comprimé. Les quelques 120 tonnes de sable utilisées sont superposées et arrosées dans d’immenses caisses en bois. Le sable est solidifié par pression et peut être sculpté de manière créative dès que le coffrage en bois a été enlevé.

Avec l’eau et la pression, le sable se transforme en énorme bloc.

« On utilise les outils et ustensiles classiques que l’on retrouve facilement chez soi. Je travaille surtout avec une truelle, un plumeau et une cuillère. »

Ce que Christa apprécie particulièrement, c’est la variété de son métier :

« Tous les jours sont différents, aucun ne ressemble à un autre. Il suffit de se faire assez confiance pour oser expérimenter. Avec assez de patience, on obtient d’excellents résultats ! »

chevron-right chevron-left

« Tous les jours sont différents, aucun ne ressemble à un autre. Il suffit de se faire assez confiance pour oser expérimenter. Avec assez de patience, on obtient d’excellents résultats ! »

Cependant, Christa et ses collègues de longue date ne se chargent pas uniquement de l’exécution. Les trois artistes conçoivent eux-mêmes leurs sculptures et leurs designs avant de les sculpter à partir du sable à Europa-Park. L’équipe a trouvé son inspiration lors d’un salon aux Etats-Unis il y a plus de vingt ans. Ils sont maintenant des experts dans le domaine. Christa aime particulièrement la variété dans son métier :

« Il est important que nous fassions aussi les dessins préparatoires. Les sculpteurs attendent en effet avec impatience le moment de la mise en œuvre du projet dès la phase de planification. C’est toujours une expérience spéciale de voir comment le résultat de notre imagination se détache lentement des blocs de sable massifs. Et bien sûr, l’étonnement et la fascination des visiteurs est la plus grande récompense pour moi. »

 

Maintenant que vous en savez plus, il ne vous reste qu’une chose à faire, les découvrir ! Vous avez la possibilité d’admirer les œuvres d’art jusqu’au 3 novembre dans le quartier autrichien.

Nach oben
Nous utilisons des cookies pour mieux appréhender votre utilisation de notre site, pour en optimiser le contenu selon vos besoins et vous garantir la meilleure expérience de navigation. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez les conditions de notre déclaration de confidentialité. Plus d’infos